Objectif Méditerranée

Objectif Méditerranée
La presse en parle - 25/07/2014

1ers Trophées Caractères
Solimut Solidaire

Au printemps dernier, Solimut, un groupement de sept mutuelles, lançait les Trophées Caractères, un prix visant à récompenser les initiatives solidaires des salariés. "Malgré un contexte actuel difficile qui tend à favoriser le repli sur soi et l'égoïsme, de belles actions de générosité ont lieu tous les jours dans les entreprises. Et c'est ce que nous avons voulu mettre en lumière, avecla première édition des Trophées Caractères", expliquait à son lancement le président de Solimut, Serge Jaquet.
Pour cette première édition, Solimut a reçu 52 dossiers. Dix-neuf d'entre eux ont été distingués lors des demi-finales organisées à Marseille, Lyon, Lille, Brest, Corte et Toulouse, puis ce fut l'heure de la grande finale, le 19 juin dernier à Marseille. L'association Aiutu Studientinu, une épicerie solidaire créée sur le campus de l'université de Corte, s'est vue remettre le prix du jury dans la catégorie des organisations de moins de 50 personnes, la société Badoit, à l'initiative du don de RTT pour un parent malade, celui pour les organisations de 50 à 500 personnes et la CGT Goodyear d'Amiens, qui a négocié un lissage des indemnités de licenciement, celui pour les organisations de plus de 500 personnes. "Si nous avons d'aussi beaux lauréats, c'est parce que nous avons reçu de très bons dossiers ; tous racontaient de belles histoires, souvent émouvantes", comment Yannick porracchia, directeur du développement chez Solimut. Et d'ajouter "Au départ, nous avions trois prix, nous en avons finalement décerné six - prix spécial du public et deux prix Coup de cœur. Cela résume assez la difficulté de choisir parmi les dossiers d'excellente qulité des demi-finalistes".

Mais au-delà des prix décernés, Yannick Porracchia estime que les trophées ont permi à tous, lauréats ou non, d'apporter à ces initiatives solidaires, une lisibilité et une médiatisation importante. "Ce que l'on souhaitait, c'est que toutes ces expériences soient connues, valoriées et pourquoi pas reproduites", poursuit-il. Eu lendemain de cette grande finale, qui fut un événement festif sur le Vieux-Port de Marseille, Solimut réfélchit déjà à l'organisation d'une seconde édition. 

C. H.