Le regard d'Hélène Desplanques

Hélène Desplanques, présidente du jury Trophées Caractères 4e édition
News - 10/01/2018

Pour cette 4e édition des Trophées Caractères, le jury est présidé par une réalisatrice documentariste. Hélène Desplanques a accepté de porter son regard sur des histoires de solidarité dans leurs contextes professionnels, celles des 13 candidats sélectionnés.

"La solidarité au travail, c'est la condition synéquanone pour qu'on puisse bien évoluer". Hélène Desplanques sait de quoi elle parle : dans sa région des Hauts de France où elle a grandi, "l'héritage communiste et syndicaliste est bien présent dans les organisations professionnelles", "pas seulement dans les usines d'ailleurs" précise-t-elle. La réalisatrice s'est fait connaître avec son film documentaire Liquidation totale qui raconte le combat des ouvrières Samsonite lorsque le groupe américain a décidé de fermer son site français en 2005, laissant sur le carreau 200 salariés, certains y ayant consacré toutes leurs années de carrière. Une lutte comme tant d'autres hélas ? Par certains côtés, elle revêt même des aspects universels. Mais elle est également très singulière, au point que la réalisatrice décide par la suite, en 2014, d'en faire une pièce de théâtre et propose à six des "ex-Samsonite" de jouer leurs propres rôles. Le projet se monte avec Marie Liagre, metteur en scène, et la pièce On n'est pas que des valises ! rencontre un beau succès, en tournée actuellement (voir le teaser). 

En prenant part aux Trophées Caractères, Hélène Desplanques continue en quelque sorte à témoigner, transmettre les valeurs de solidarité au travail : "L'entraide, les liens qui s'y tissent, c'est fondamental". Le 8 janvier dernier, avec le jury qu'elle présidait avec autant d'écoute que de conviction, l'objectif était d'élire des projets "pour donner envie, contaminer".

Hélène Desplanques, présidente du jury des Trophées Caractères 4e édition.©Alice Darmon